Archéobiologie et archéozoologie

Peu de sites en Europe présentent des conditions de conservation aussi idéales que les sites en bordure de lac et de marais. Cela concerne aussi bien les ossements de mammifères, d’oiseaux, de reptiles et de poissons que les restes de plantes cultivées et la végétation qui entourait les habitats. 

Dans les sites terrestres, une mauvaise interprétation de la variété des plantes résulte souvent des mauvaises conditions de conservation, puisque les espèces qui peuvent être carbonisées sont surreprésentées, C’est le cas particulièrement des céréales. Les herbes sauvages et les plantes cueillies sont dès lors sous-représentées. Les sites en milieu humide permettent ainsi de mieux interpréter les vestiges des sites en terre ferme.