Calendrier

Les premières réflexions concernant une candidature des sites palafittiques pour le patrimoine mondial sont apparues en Suisse dès 2003. Après l’inscription du projet sur la liste indicative,  la Suisse a pris contact officiellement avec d’autres Etats intéressés. De 2007 à 2010, les six Etats Partis concernés ont préparé le dossier de nomination selon les Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial.

Le dossier de proposition d'inscription des Palafittes Prehistoric Pile Dwellings around the Alps a été remis à l'UNESCO en janvier 2010. En meme temps, les Etats Partis ont mis en vigueur une convention de gestion intergouvernementale. La première réunion du groupe international de coordination a eu lieu à Ljubljana le 4 mai 2010.

Le dossier sera examiné d'ici le mois de mai 2011 par une organisation mandatée par l'UNESCO. Dans le cas des sites lacustres, il s'agit d'ICOMOS. L’expert a visité les sites palafittiques en septembre et en octobre 2010 et a rendu son rapport. 

Dans une letter datée du 14 décembre 2010, ICOMOS a demandé d’éclaircir certains points (informations complémentaires) surtout ce qui concernait la contribution de chaque site pour l’ensemble de la valeur universelle exceptionelle.  Cette information complémentaire a été déposée à Paris à la fin du mois de février 2011 avec une liste réduite à 111 composants et en même temps qu'une version révisée du plan de gestion 2.0

En mai, ICOMOS a recommandé d'inscrire la candidature sur la liste du patrimoine mondial.

 

Le 24 juin, le Comité UNESCO a inscrit les « sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes »  sur la Liste du Patrimoine Mondial, lors de la 35ème session à Paris, entre le 19 et le 29 Juin 2011.