Prehistoric Pile Dwellings in Switzerland auf einer größeren Karte anzeigen

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq

Argovie

CH-AG-01, Beinwil am See–Ägelmoos: La seule station du Bronze ancien jusqu’ici connue au bord du lac de Hallwil. Elle présente encore des structures verticales (parois) et des couches archéologiques allant jusqu’à 60 cm d’épaisseur. Elle revêt une grande importance dans la compréhension de l’architecture de cette époque. Etant encore peu fouillée, elle recèle un important potentiel de recherche.
CH-AG-02, Seengen–Riesi: Les trois phases de construction datant de l’âge du Bronze final (Ha A2 et Ha B3, 11e-9e s. av. J.-C.) permettent ici de suivre le développement culturel de cette époque dans la région. Les différents types d’architecture (constructions en madriers ou à poteaux) sont particulièrement intéressants. Ils se différencient du mode de construction présent sur la presqu’île de Sursee (CH-LU-06) et permettent de mieux comprendre l’architecture de cette époque. 

répertoire des faq

Berne

CH-BE-01, Biel-Vingelz–Hafen: Ce site est l’un des mieux conservés des rives du lac de Bienne et constitue une réserve importante pour la recherche. Des carottages et des sondages ont permis de mettre en évidence des phases d’occupation situées entre 2970/2820 et 2780/2700 av. J.-C. Cette station est située au pied d’une partie de la chaîne du Jura tombant en pente abrupte dans le lac de Bienne. Elle concrétise une situation d’habitation « inconfortable » qui illustre la pression démographique du début du 3e millénaire av. J.-C.
CH-BE-02, Lüscherz–Dorfstation: Outre des artefacts du Néolithique récent et du Bronze final, ce site a fourni d’importants objets de référence de la civilisation de Lüscherz, à laquelle il a donné son nom. Avec Sutz-Lattrigen–Rütte (CH-BE-06), Lüscherz–Dorfstation permet de comparer deux sites contemporains du Néolithique final (28e s. av. J.-C.). Sous des remblayages modernes, nous trouvons encore des couches archéologiques bien conservées ; le lac recèle de nombreux champs de pieux.

CH-BE-05, Seedorf–Lobsigensee: Cette station présente une stratigraphie impressionnante de couches culturelles néolithiques débutant vers 3900 av. J.-C. Elle représente un site d’habitation exceptionnel, occupant ce qui était probablement alors une presqu’île et vient compléter les sites néolithiques proches du lac de Bienne. La culture matérielle du site présente des liens avec celle des régions alpines. Récemment, suite au creusement d’un sondage, une couche mésolithique a été documentée en 2007 sous les structures néolithiques, ce qui constitue un autre aspect très intéressant de la station Seedorf-Lobsigensee.
CH-BE-06, Sutz-Lattrigen–Rütte: Le nombre et la grande qualité des données dendrochronologiques ainsi que l’état intact des couches archéologiques ont une valeur inestimable pour la recherche des processus historico-culturels qui ont pris place durant le Néolithique final ainsi que pour le développement en Suisse occidentale de la civilisation d’Auvernier cordé, elle-même influencée par la civilisation de la Céramique cordée. Avec Lüscherz–Dorfstation (CH-BE-02), Sutz-Lattrigen–Rütte permet de comparer deux sites contemporains de la fin du Néolithique (28e s. av. J.-C.). Ce site est l’un des rares à présenter aussi des vases campaniformes et fournira des données dendrochronologiques exactes pour l’approfondissement de la recherche de ce phénomène européen.
CH-BE-07, Twann–Bahnhof: Cette station est un site de référence majeur qui marque le début de la recherche palafittique moderne ; les résultats de la fouille menée dans les années 70 ont modifié complètement l’image de l’évolution culturelle au 4e millénaire. av. J.-C. (Cortaillod - Horgen occidental). Pour la première fois a été trouvé le lien manquant des sites datant environ de 3400 av. J.-C. La suite stratigraphique détaillée de plusieurs niveaux d’habitat du Néolithique récent et du Néolithique final a fourni d’importants complexes de référence sur le 4e millénaire av. J.-C. L’importante stratigraphie offre d’intéressantes comparaisons avec l’évolution culturelle du néolithique récent surtout, avec Corcelles-près-Concise–Stations de Concise (CH-VD-05) sur les rives du lac de Neuchâtel.
CH-BE-08, Vinelz–Strandboden: Vinelz–Strandboden est un immense domaine rassemblant d’importants restes de construction néolithiques en bon état de conservation. La chronologie des occupations du néolithique final est surtout importante pour le 29e et le 27e s. av. J.-C. La découverte d’une roue en bois, datée autour de 2750 av. J.-C. et trouvée en eaux peu profondes, est aussi remarquable.

répertoire des faq

Fribourg

CH-FR-02, Gletterens–Les Grèves: Le secteur de Gletterens est connu de longue date pour ses villages lacustres du Cortaillod, du Horgen et de l'âge du Bronze final. La découverte de phases anciennes de la culture de Horgen occidentale (33e siècle av. J.-C.) et la présence de plusieurs crânes humains constituent les éléments remarquables de la station « Les Grèves » qui ne sont pas connus sur d’autres sites de cette région.
CH-FR-03, Greng–Spitz: Exploré dès le 19e siècle, le secteur de Greng s’est très rapidement singularisé par son exceptionnelle richesse mobilière. La très bonne conservation des bois permet en outre de très belles perspectives notamment sur l’architecture des villages, non seulement de l'âge du Bronze final, mais également du Cortaillod et du Néolithique final.
CH-FR-04, Haut-Vully–Môtier I: Les sondages récents qui ont été effectués sur cette station ont permis de mettre en évidence une couche archéologique pouvant atteindre 70 cm d’épaisseur, qui se développe encore sur plus de 13’000 m2 et qui remonte à une phase tardive du Néolithique. Bien conservée et offrant un potentiel archéologique immense, elle constitue indubitablement une exception pour la rive nord du lac de Morat et donc une importante réserve scientifique pour l’avenir.
CH-FR-05, Murten–Segelboothafen: Ce site est le dernier de la rive sud du lac de Morat à n’avoir pas encore été totalement exploité ou dont la substance n’est pas menacée par l’érosion. C’est surtout sa partie côté terre ferme, forte d’une épaisse couche archéologique, qui est bien conservée. Non seulement la datation de cet horizon archéologique à la dernière phase de la culture de Cortaillod est très rare, mais il s’agit aussi d’un bon exemple d’une structure villageoise de type « Riedstation ».
CH-FR-07, Noréaz–Praz des Gueux: Les données à disposition font état d’exceptionnelles conditions de conservation des vestiges archéologiques. Il s’agit de l’unique station palustre  repérée près d'un petit lac dans la région. Sa situation à 620 m d’altitude, inhabituelle pour un palafitte, explique pourquoi Noréaz–Praz des Gueux renferme un très intéressant potentiel permettant de comparer l’économie de cette région périphérique avec celle d’autres sites du Cortaillod classique.

répertoire des faq

Genève

CH-GE-01, Collonge-Bellerive–Bellerive I: Cette vaste station du Bronze final est la mieux conservée des rives suisses et constitue ainsi une réserve importante pour des futures recherches. Une première série de datations dendrochronologiques reconnaît des phases d’abattages situées entre 998 et 880 av. J.-C., en relation avec au moins trois niveaux très bien conservés de couche archéologique. Il est possible de comparer ce site avec le site contemporain du Bronze final de Chens-sur-Léman–Tougues (FR-74-03).
CH-GE-02, Corsier–Corsier-Port: Seuls les vestiges de la phase d’occupation la plus ancienne du Cortaillod sont bien conservés, mais cette couche archéologique du Néolithique moyen est unique pour toute la région lémanique, avec un riche mobilier en céramique et matière organique. Il est donc un site exemplaire du 39e siècle av. J-C. C’est un ensemble de référence important puisqu’il marque l’occupation la plus ancienne des rives du Lac Léman.

CH-GE-03, Versoix–Versoix-Bourg: L’élément le plus exemplaire de ce site est le chemin d’accès en gravier recoupé de bois perpendiculaires à la rive actuelle. La densité des pilotis suggère une longue occupation. L’analyse dendrochronologique de cette station fournira assurément des informations essentielles sur le peuplement régional au Bronze final. Cette station littorale est probablement la plus grande au nord des Alpes.

répertoire des faq

Lucerne

CH-LU-01, Egolzwil 3: Ce site est l’un des sites palafittiques les plus anciens de Suisse et un important complexe de référence de la civilisation d’Egolzwil. En bon état de conservation, les sols des habitations et les foyers montrent que dans cette région, les maisons étaient construites au niveau du sol. Le village n’a existé que six ans et représente de ce fait un épisode court, mais clairement délimité du néolithique. En outre, il présente de très bonnes conditions de conservation pour ce qui est du bois et des autres matériaux organiques comme les plantes et les os. Il constitue un site important pour les études paléo-écologiques dans le marais de Wauwil.
CH-LU-03, Hitzkirch–Seematte: Ce site présente une large stratigraphie comprenant de nombreuses habitations du Néolithique (surtout le Cortaillod ancien et classique et la civilisation de Horgen) qui n’ont pratiquement pas été étudiées jusqu’ici et renferment donc un grand potentiel scientifique. Une fouille réduite a permis de dégager des constructions de pieux bien conservées et des foyers à même le sol. Elle a aussi montré les bonnes conditions de conservation dont ont bénéficié les matériaux organiques comme les artefacts en bois, les textiles, les graines et les os.
CH-LU-06, Sursee–Halbinsel: Les séquences stratigraphiques des différentes parties du site (Zellmoos et Gammainseli) contiennent chacune trois phases du Bronze final présentant de riches ensembles archéologiques. Ce site nous permet de retracer le développement culturel durant le Bronze final ainsi que la dynamique de l’habitat dans cette microrégion. Il a livré des structures et des plans de maisons avec un sol en pierre et un four du Bronze final unique en son genre. Les couches néolithiques sont bien conservées et sont l’une antérieure, l’autre postérieure à Hitzkirch–Seematte (CH-LU-03). Elles complètent la suite de la civilisation de Cortaillod sur le Plateau suisse.

répertoire des faq

Neuchâtel

CH-NE-01, Saint-Aubin - Sauges–Port-Conty: Les gisements du Néolithique s’étendent le long de la rive sur distance de 500 m. Ils constituent, avec ceux d’Auvernier, l’une des réserves archéologiques majeure de la région des Trois-Lacs. Une partie des objets découverts ici permit de définir la phase Cortaillod de type Port-Conty faisant ainsi de cet ensemble une référence. L’étude récente de deux sondages a révélé la présence d’un tertre construit de main d’homme ayant probablement une fonction religieuse semblable à celui de Marin-Epagnier–Les Piécettes, datant également de la phase Port-Conty.  Seul le tertre de Port-Conty est actuellement encore preservé.
CH-NE-02, Gorgier–Les Argilliez: D’immenses champs de pilotis attribués à deux habitats de la phase classique et tardive du Cortaillod. L’absence de pieux de sites plus récents rend ce gisement particulièrement bien adapté pour une analyse exhaustive de l’organisation de la structure de l’habitat et de l’évolution interne des villages. La préservation de ce gisement pour les générations futures constitue un objectif essential.
CH-NE-04, Bevaix–L'Abbaye 2: Ce site du Bronze final correspond, pour la région des Trois-Lacs, au dernier gisement caractérisé par une durée d’occupation exceptionnellement longue (env. 2 siècles). Son potentiel dendrochronologique est exceptionnel. Ce site est particulièrement intéressant parce qu’il peut être mis en relation avec des sites associés voisins comparables. Cela permet de comprendre la continuité en relation avec les autres villages structurés du meme territoire et révèle les problèmes lies à une augmentation de la population et l’utilisation intensive du territoire.
CH-NE-06, Auvernier–La Saunerie: L’ensemble archéologique d’Auvernier–La Saunerie se compose de trois séries d’habitats regroupant de nombreuses couches représentant avec  Auvernier–Les Graviers (CH-NE-07) toutes les périodes palafittiques du Néolithique moyen à final (avec la datation la plus récente de 2434 av. J.-C.). Prenant en compte les couches superposées des différents villages néolithiques, ce site est un véritable tell lacustre avec tous les problèmes inhérents à ce type de site. La phase « Auvernier-Cordé » a été définie grâce aux découvertes faites dans l’horizon Néolithique final de ce site.
CH-NE-07, Auvernier–Les Graviers: Le site des Graviers est particulièrement bien préservé. Il forme une ténevière de grandes dimensions constituées par la superposition de nombreuses couches anthropiques du Néolithique. La présence des couches du Bronze Ancien et du Bronze Final, mais également de la phase du Horgen du Néolithique final font de ce site un complément essentiel à celui de La Saunerie (CH-NE-06) permettant de suivre dans la baie d’Auvernier toute l’évolution des phases  lacustres dans la baie d’Auvernier.

répertoire des faq

Nidwald

CH-NW-01, Stansstad–Kehrsiten: Stansstad–Kehrsiten est le seul site connu en bon état de conservation des bords du lac des Quatre-Cantons. Il se trouve dans un endroit très particulier d’un point de vue topographique et géographique : à sept mètres de profondeur dans l’eau, à la limite de l’espace alpin. Plusieurs données dendrochronologiques datant du 35e s. av. J.-C. font référence à la période de transition entre les civilisations de Pfyn et de Horgen à propos de laquelle peu de témoignages étaient connus jusqu’ici. Le matériel découvert sur ce site est particulièrement intéressant pour les recherches archéologiques. Il constitue une importante réserve pour la recherche.

répertoire des faq

St-Gall

CH-SG-01, Rapperswil-Jona/Hombrechtikon–Feldbach: Vaste site présentant plusieurs phases d’occupation. Importance particulière des plans d’habitation et de la couche archéologique d’une phase moyenne de la Céramique cordée. Autre aspect intéressant : les vestiges d’un habitat de la période de transition entre le Bronze ancien et le Bronze moyen. Ce site a été daté de 1490 av. J.-C., ce qui est exceptionnellement tard pour un habitat palafittique du Bronze ancien. Cette date coïncide avec celles des constructions de passerelles sur le lac (Feldbach–Hurden-Rosshorn, CH-SZ-01) et est légèrement postérieure à celle du site de Rapperswil-Jona–Technikum (CH-SG-02).
CH-SG-02, Rapperswil-Jona–Technikum: Intéressant site du Bronze ancien avec plusieurs palissades et une structure d’habitat clairement lisible se trouvant autrefois sur une île. Les datations du 17e s. av. J.-C. indiquent la même période que les premières constructions de passerelles enjambant le petit lac entre Rapperswil et Hurden-Rosshorn (CH-SZ-01). Cette station constituait certainement un centre régional et a pu même occuper une fonction de contrôle sur cet important axe de communication.

répertoire des faq

Schaffhouse

CH-SH-01, Thayngen–Weier I-III: Ce site se caractérise par des vestiges bien conservés de la civilisation de Pfyn, donnant un aperçu de l’architecture de l’habitat dans les tourbières. Plusieurs phases d’occupation dendrodatée s’étant succédées sur une courte période, Thayngen-Weier I-III permet de suivre l’évolution de la civilisation de Pfyn. Du point de vue chronologique, cette station complète les résultats des fouilles du site plus tardif de Gachnang-Niederwil–Egelsee (CH-TG-04) et des couches néolithiques de Hüttwilen-Uerschhausen–Nussbaumersee (CH-TG-05), jusqu’ici peu étudiées, pour former une suite dendrodatée presque ininterrompue de 300 ans.

répertoire des faq

Soleure

CH-SO-01, Aeschi SO–Burgäschisee Ost: Outre une occupation du paléolithique moyen et du néolithique tardif, Burgäschisee Ost présente des traces d’un habitat de la civilisation d’Egolzwil. Cette station est donc l’un des premiers sites palafittiques au nord des Alpes et marque loin à la ronde le début de la période palafittique. Durant la phase principale d’occupation de la culture de Cortaillod (39e s. av. J.-C.), le site se trouvait dans une région à la charnière entre les influences occidentales et orientales. A la fin du néolithique, il constituait l’habitat situé le plus au sud-ouest de la civilisation de la Céramique cordée « classique ». Il offre en outre la possibilité d’investigations scientifiques pionnières dans le domaine de l’analyse des pollens et constitue une réserve majeure pour la recherche climatique.
CH-SO-02, Inkwil BE/Bolken SO–Inkwilersee Insel: Seule site palafittique du Bronze final dans la région, caractérisé par une situation exceptionnelle sur une toute petite île. Durant le Bronze final, le site se trouve au point de rencontre des influences émanant de l’Ouest et de l’Est et comble une lacune importante entre les stations palafittiques de Suisse occidentale et de Suisse orientale. D’anciens écrits font état de très importantes couches archéologiques et de constructions en bois. Les recherches récentes ont souligné le potentiel offert par un riche matériel organique et par les données scientifiques (par example une épée en bois absolument unique datant du Bronze final).

répertoire des faq

Schwyz

CH-SZ-01, Freienbach–Hurden Rosshorn: Freienbach–Hurden Rosshorn est un site exceptionnel pour la connaissance des premiers axes de transport, qui a aussi livré des objets métalliques particuliers (dépôts votifs ?). Il présente plusieurs constructions de passerelles dont la plus ancienne date de la civilisation de Horgen. Plusieurs phases de construction du Bronze ancien, mais aussi des vestiges du Hallstatt et de l’époque romaine ont été identifiées. Elles donnent des informations (données de dendrochronologie) sur des époques dont on ne connaît aucune station palafittique.
CH-SZ-02, Freienbach–Hurden Seefeld: Une phase d’habitat (parmi d’autres) présente des caractéristiques datant du début de la Céramique cordée, ce qui revêt un très grand intérêt scientifique quant à l’apparition et la diffusion de cette culture en Suisse. Les couches sont exceptionnellement bien conservées et renferment un précieux matériel de recherche. En outre, le site s’étend sur une longueur de 300 à 400 mètres et revêt un grand intérêt du fait de sa fonction et de son organisation sur cet axe de communication important.

répertoire des faq

Thurgovie

CH-TG-01, Arbon–Bleiche 2-3: Arbon–Bleiche 2 a donné son nom à un groupe culturel du Bronze ancien et constitue de ce fait un complexe de référence important. Les fouilles à Arbon–Bleiche 3 (1993–1995) ont révélé un site très bien conservé couvrant une seule phase, datant d’une période peu connue (transition entre Pfyn et Horgen). La couche archéologique et les objets dégagés donnent une image détaillée de la vie dans un village entre 3384–3370 av. J.-C. Ce village était constitué de rangées de maisons parallèles qui ont fournit un énorme inventaire, les preuves d’un habitat organisé et surtout de relations commerciales étendues, notamment avec la civilisation danubienne de Baden-Boléraz.
CH-TG-03, Eschenz–Insel Werd: Ce site est important du fait de sa situation particulière sur une île à l’endroit où l’Untersee (partie inférieure du lac de Constance) s’ouvre vers le Rhin. De précédentes investigations ont montré que l’île a été habitée de l’Epipaléolithique jusqu’au Moyen Âge. Les vestiges de la civilisation de Pfyn ancienne et finale et la civilisation de Horgen et surtout les couches archéologiques bien conservées de la civilisation de la Céramique cordée et du Bronze final sont des éléments importants au niveau régional. Le champ de pieux recèle encore un important potentiel pour les recherches dendochronologiques.
CH-TG-04, Gachnang-Niederwil–Egelsee: Site exceptionnellement bien conservé, présentant plusieurs phases d’habitation de la fin de la civilisation de Pfyn et dont presque toutes les traces sont conservées dans le sol. Plusieurs creusets attestent une métallurgie précoce du cuivre. Une succession de sols d’habitations superposés et bien conservés ont donné d’intéressantes informations sur l’architecture des maisons. D’un point de vue chronologique, les résultats des fouilles permettent ici de compléter le site daté comme étant plus ancien de Thayngen–Weier I–III (CH-SH-01) et les couches archéologiques de la civilisation de Pfyn encore peu étudiées de Hüttwilen–Nussbaumersee (CH-TG-05) pour former une suite dendrodatée pratiquement ininterrompue de 300 ans, qui permet de suivre l’évolution de la civilisation de Pfyn.
CH-TG-05, Hüttwilen-Uerschhausen–Nussbaumersee: Ce site est unique dans la région alpine du fait de sa situation à la charnière entre le Bronze final (Ha B3) et le début de l’âge du Fer, il présente aussi des couches archéologiques parfaitement bien conservées d’une épaisseur de plusieurs mètres datant de différentes phases de la civilisation de Pfyn, qui n’ont pas encore été étudiées en détail. Du point de vue chronologique, ces couches complètent celles de Thayngen–Weier I-III (CH-SH-01) et de Gachnang-Niederwil–Egelsee (CH-TG-04) pour constituer une séquence dendrodatée pratiquement interrompue de 300 ans.

répertoire des faq

Vaud

CH-VD-02, Chabrey–Pointe de Montbec I: Cette vaste station du Bronze final, conservée dans un environnement naturel intact, présente une organisation architecturale très régulière. Les bâtiments sont orientés perpendiculairement à la rive avec au moins deux phases de construction et sont protégés par un système quadrangulaire de palissades (100 x 70 m). Les pilotis, bien préservés dans le lac, sont en relation avec une couche archéologique déposée au large.
CH-VD-03, Chevroux–La Bessime: Chevroux–La Bessime est le site le mieux conservé de l’ensemble des habitats de la region de Chevroux. Cette region dense en habitats renferme ainsi un grand potential pour l’étude du développement des habitats dans cette region précise. Son intérêt réside principalement dans la présence d'une couche archéologique bien conservée, attribuée au Néolithique moyen.
CH-VD-04, Chevroux–Village: Ce site, bien délimité et documenté, possède plusieurs niveaux archéologiques échelonnés entre le début et la fin du Néolithique final (Horgen occidental, Lüscherz ancien et final, Auvernier-Cordé), et bien datés grâce à la dendrochronologie. Ce site est particulièrement intéressant puisqu’il reflète la vision d’un développement dynamique des habitats sur une période de plus de 500 ans.
CH-VD-05, Corcelles-près-Concise–Stations de Concise: La séquence archéologique s’étend du Néolithique moyen à l’âge du Bronze final, et renferme les vestiges de plus de 25 villages dont l’organisation architecturale est particulièrement bien préservée. Le lien avec le Néolithique Moyen Bourguignon de l’est de la France est attesté par un grand ensemble de céramique et de datations dendrochronologiques exactes. La stratigraphie importante permet d’intéressantes comparaisons avec le développement culturel de la première moitié du 4e millénaire av. J.-C. du site de Twann–Bahnhof (CH-BE-07) sur le lac de Bienne. Les vestiges du Bronze ancien sont également importants car les différentes couches archéologiques permettent d’étudier le développement culturel de cette période autrement mal représentée dans la région des Trois-Lacs.
CH-VD-10, Grandson–Corcelettes Les Violes: Ce site du Bronze final, occupé sur près de deux siècles, présente une extension considérable et des couches archéologiques exceptionnellement bien préservées en zone immergée, dans un champ très dense de pilotis. Il s'agit d'un des établissements du Bronze final les plus représentatifs des rives du lac de Neuchâtel et une référence européenne pour ses objets en céramique et en bronze. La découverte remarquable d’une roue en bois de frêne est un indicateur important du progrès technique.
CH-VD-11, Morges–Les Roseaux: Cette station a fourni l’appellation éponyme du type Roseaux, en référence aux haches spatuliformes en bronze ainsi qu’aux tasses en céramique richement décorées qu’elle a livré. Elle abrite la séquence d’occupations littorales la plus complète de tout le Bronze ancien lémanique et possède un riche mobilier archéologique dans la couche archéologique préservée.
CH-VD-12, Morges–Stations de Morges: Cet ensemble archéologique est exceptionnellement bien préservé, il appartient à au moins deux phases d’occupation distinctes. La partie sud possède encore des éléments architecturaux, préservés en relation avec le niveau du sol d’origine de l’établissement du Bronze final. La partie nord conserve un niveau archéologique, très riche en objets en céramique et en matière organique, attribué au Néolithique final (ancien Lüscherz). Ce site est particulièrement important car il permet d’observer la diffusion des influences occidentales dans les cultures des régions orientales.
CH-VD-13, Mur–Chenevières de Guévaux I: Il s’agit d’un des rares établissements du lac de Morat attribués au Bronze ancien. La très riche couche archéologique correspond à une seule phase d’occupation. C’est pourquoi les vestiges peu complexes sont faciles à interpréter. Les datations dendrochronologiques  (1660/1659 av. J.-C.) correspondent à une période qui n’est pas connue sur d’autres sites comme Corcelles-près-Concise–Stations de Concise (CH-VD-05) et donnent ainsi d’importantes informations supplémentaires sur le Bronze ancien de la région des Trois-Lacs.
CH-VD-15, Yverdon–Baie de Clendy: Cet ensemble d’établissements bien conservé, à l’extrémité sud du lac de Neuchâtel, est une référence pour le Néolithique régional, et en particulier pour le Néolithique final. Un intérêt particulier est à porter sur la position des alignements de pierres dressées de la  Promenade des Anglaises. Ils existaient en même temps que l’habitat tout au moins lors de la première moitié du 4e millénaire av. J.-C. Par conséquent, Yverdon–Baie de Clendy et les alignements de pierre sont un ensemble unique d’habitat en relation avec des symboles réligieux.
CH-VD-16, Yvonand–Le Marais: Ce site est essentiel pour la connaissance de l’histoire du peuplement néolithique de la Suisse occidentale. La particularité de ce site consiste en la présence de la transition entre les cultures de Horgen et de Lüscherz montrant un changement culturel évident. C’est également le site le plus occidental de l’aire de diffusion de la culture de  Horgen.

répertoire des faq

Zoug

CH-ZG-04, Zug–Otterswil/Insel Eielen: Zug–Otterswil/Insel Eielen est située sur une ancienne presqu‘île au pied d’une falaise abrupte et est l’un des quelques sites palafittiques de la rive orientale du lac de Zoug. Il s’agit du plus vaste inventaire de céramique cordée de Suisse centrale. On distingue du point de vue typologique une phase initiale et une phase finale, raison pour laquelle le site offre des conditions idéales pour observer le développement culturel à l’intérieur de la civilisation de la Céramique cordée.
CH-ZG-05, Zug–Riedmatt: Les couches archéologiques de Zug–Riedmatt sont très bien conservées. Elles présentent une épaisseur de 60 à 140 cm et contiennent une grande quantité de matériaux organiques. De récentes investigations menées dans le cadre d’un petit sondage ont montré un potentiel exceptionnel d’analyses microstratigraphiques sur l’origine des couches archéologiques. Le site livre en outre le matériel le mieux conservée d’une phase initiale de la civilisation de Horgen vers 3200 av. J.-Ch. en Suisse centrale.
CH-ZG-06, Zug–Sumpf: Zug–Sumpf est l’un des principaux sites du Bronze final au nord des Alpes. Il a été déjà partiellement fouillé autrefois. Ces fouilles ont livré un corpus extraordinaire de fondations à semelle, de parois en bois de refend ou encore de blocs de construction, tout comme un riche inventaire d’objets composés de divers matériaux qui attestent des échanges sur de vastes territoires.

répertoire des faq

Zurich

CH-ZH-01, Erlenbach–Winkel: Relevons, en particulier, le matériel du début du Bronze ancien (20/19e s. av. J.-C.) ainsi que des plans de maisons datant de la Céramique cordée. Ces derniers sont accompagnés d’objets datant de la phase finale de la Céramique cordée qui marquent le début d’une interruption de 600 ans jusqu’au Bronze ancien, période dépourvue de constructions de palafittes au nord des Alpes. Les maisons sont particulièrement intéressantes du fait que dans le contexte européen, la céramique cordée est essentiellement définie par le corpus des tombes alors que les sites d’habitation manquent usuellement comme sources archéologiques.
CH-ZH-02, Greifensee–Storen/Wildsberg: Aire d’habitation assez grande et située sur un terrain très en pente. La phase d’habitat datée du Horgen tardif notamment est très prometteuse du point de vue scientifique. En outre, une spirale en cuivre et un poignard en cuivre de la civilisation de Pfyn constituent des témoins précoces du travail du métal dans la région. Il s’agit ici d’un site largement préservé qui recèle un vaste potentiel scientifique pour l’avenir.
CH-ZH-06, Meilen–Rorenhaab: Du point de vue de l’histoire de la recherche, Meilen–Rorenhaab est le point de départ de l’archéologie des palafittes. C’est l’un des nombreux sites répartis sur un petit espace qui présente la dynamique d’habitat typique d’une microrégion pendant le néolithique. Toutes les périodes sont ici représentées, en général avec plusieurs phases d’habitat. Les nombreuses données dendrochronologiques surtout celles datant du Bronze ancien sont particulièrement importantes. Elles permettent de suivre le développement culturel de cette période.
CH-ZH-07, Wädenswil–Vorder Au: Une céramique spécifique de la période de transition entre la culture de Pfyn et la culture de Horgen est ici attestée. Un vase campaniforme provenant de la phase d’habitation de la Céramique cordée a été trouvé ; il permet de mieux cerner les relations entre la civilisation de la Céramique cordée et la civilisation Campaniforme. La phase d’habitat du Bronze ancien présente un faciès spécifique permettant de mieux cerner la diffusion d’un style particulier de céramique (type « Arbon », 17e s. av. J.-C.).
CH-ZH-08, Wetzikon–Robenhausen: Wetzikon–Robenhausen présente un excellent état de conservation des matériaux organiques. Un objet inhabituel y a été trouvé, une planche, probablement une porte de la civilisation de Pfyn. Ce site est également connu pour ses témoignages de la production textile. Il a livré de nombreux vestiges en matériaux organiques extrêmement bien conservés, surtout des textiles et des morceaux d’un métier à tisser du Néolithique.
CH-ZH-09, Zürich–Enge Alpenquai: Zürich–Enge Alpenquai est l’une des stations palafittique les plus importantes du Bronze final en Europe centrale: l’étendue du site et l’occupation pratiquement ininterrompue de 1050 à 800 av. J.-C., la richesse du corpus trouvé et l’état de conservation des couches archéologiques, qui recelaient des matériaux organiques et des éléments d’architectures uniques, fait de cette station un site du patrimoine culturel d’envergure mondiale. Elle revêt une importance supplémentaire par les témoignages qu’elle a livrés sur sa dernière phase d’habitation, correspondant à la transition vers l’âge du Fer, et rarement attestée d’une manière générale.
CH-ZH-10, Zürich–Grosse Stadt Kleiner Hafner: Ce site se trouve en un endroit intéressant proche de l’embouchure du lac de Zurich. Toutes les époques y sont représentées. Les preuves de la présence des premières sociétés paysannes dans la région du lac de Zurich présentent toutefois un intérêt particulier. Les objets qui y ont été découverts, datant des civilisations néolithiques d’Egolzwil et de Cortaillod, constituent des complexes de référence importants qui nous permettent de retracer l’évolution culturelle de la fin du 5e millénaire au début du 4e millénaire av. J.-C.